En sol majeur

En sol majeur

RFI - Yasmine Chouaki

En Sol Majeur joue la partition du métissage de façon ludique et musicale. Des personnalités (politique, culture, sport, sciences) de « double culture » nous font partager leur histoire jalonnée d’espérances, de combats, d’humiliations parfois, de rêves souvent. Le tout sous la houlette d’un programme musical signé par l'invité. Une émission de Yasmine Chouaki avec la collaboration de Caroline Filliette (programmation) et de Laura Pinto (réalisation).

Podcast
En cours de lecture

Lyonel Trouillot

en_sol_majeur_20181014.mp3

en_sol_majeur_20181014.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Il dit écrire pour disparaître. Et le voici qui réapparaît en écrivain citoyen qui
tisse encore et toujours un fil d’Ariane entre Individu et Société, entre le Je et le Nous. Lyonel Trouillot, grand peintre de la colère haïtienne, nous revient avec «Ne m’appelle pas Capitaine» (Actes Sud). Le quartier Morne-dédé en tremble encore. Poète, romancier, éditeur, professeur, activiste littéraire d’expression créole et française, Trouillot n’a qu’une urgence sur cette terre : écrire. De « Rue des pas perdus » à « Bicentenaire » en passant par « L’amour avant que j’oublie », il dit le chaos en y mettant aussi de la jubilation et de l’amour. Alors faisons connaissance avec celui qui a encore 7 000 km d’Océan Atlantique dans la gorge pour avoir fait, il y a peu Port-au-Prince/Paris !
Les choix musicaux de Lyonel Trouillot :
- Jean Coulanges, ay congo congo a bèl
- Wooly Saint Louis Jean, Tordu crochu

Podcast
En cours de lecture

Dorothée The Rodeo

en_sol_majeur_20181013.mp3

en_sol_majeur_20181013.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Au premier coup d’oeil, c’est une beauté eurasienne. Et à la première écoute, ça se savoure comme un bonbon pop acidulé. Et puis, après digestion de la face A et B, on finit par s’attacher à cette brune qui cache son prénom derrière un nom de groupe: The Rodeo à la scène, Dorothée Hannequin à la ville. Et pendant que je vous parle, il y a déjà une petite folie qui tourne sur le pick d’En Sol Majeur, son troisième et nouvel opus intitulé (attention !) Thérianthropie Paradis. Je vous laisse cogiter et même fureter dans le Dictionnaire, mais c’est pas là que vous trouverez le pourquoi du comment de sa présence En Sol Majeur. Donc, à votre avis, qu’est-ce qu’une beauté eurasienne peut dissimuler derrière ces 3
adjectifs : métisse, rebelle et animale ?
Les choix musicaux de Dorothée Hannequin :
- Pink Floyd, Breathe
- Otis Redding, Sitting on the dock of the bay
Pour visionner son dernier clip : The Rodeo - Ivre d'amour
N'hésitez pas visionner également le clip de sa chanson Suzhou river
 
Pour se rendre sur :
- Sa page facebook, cliquez ici !
-Sa page Twitter, cliquez ici !
 
The Rodeo sera en concert le 3 décembre 2018 aux Etoiles, à Paris !
 

Podcast
En cours de lecture

Alexandre Najjar

en_sol_majeur_20181007.mp3

en_sol_majeur_20181007.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Beyrouth, c’est pas que la guerre, les tensions inter-ethniques ou la Q des réfugiés
syriens. D’ailleurs, notre invité, Alexandre Najjar, aime à citer cette phrase de Khalil Gibran : «Si le Liban n’était pas mon pays, je l’aurais choisi pour pays». Vous me direz que les poètes ont l’art de tout sublimer, éclat d’obus comme éclat de voix...
Auteur d’une trentaine de livres traduits dans une douzaine de langues, avocat à la Cour aux multiples occupations, membre fondateur du Centre maronite de recherches, ancien consultant auprès du ministère libanais de la Culture, ancien chroniqueur littéraire par ailleurs très investi sur la question de la Francophonie, il est aujourd’hui dans le fauteuil d’En Sol Majeur escorté par son Dictionnaire amoureux du Liban (Plon, 2014) et son nouveau récit intitulé Mimosa (Les Escales, 2017).
Les choix musicaux d'Alexandre Najjar:
- Brahms Danse hongroise
- Fayrouz Aatini al naya wa ghanni
- Léonard Cohen Iam your man

Podcast
En cours de lecture

Christian Lara

en_sol_majeur_20181006.mp3

en_sol_majeur_20181006.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Une naissance en Guadeloupe, un ancêtre au Cameroun et une sensibilité antillaise énervée. Aujourd’hui, c’est Christian Lara qui vous regarde En sol majeur. Avec un œil de réalisateur, scénariste, producteur français qui n’arrête pas de faire des films (26 au compteur), mais qui souvent n’ont pas la visibilité espérée. Heureusement, les salles obscures se souviennent notamment de Sucre amer, 1802 l’épopée guadeloupéenne ou Coco-la fleur, candidat, film réalisé en 79, et qui fait de Christian Lara le père du cinéma antillais. Une sorte de père fouettard d’ailleurs qui revient régulièrement sur une page d’histoire qui fait mal : et notre homme ayant le bon timing dans la tête, 2018 étant l’année du 170ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage, notre invité En sol majeur vous attend au cinéma les 7 et 13 octobre prochain, aux 7 Parnassiens à Paris, avec deux films qui combattent à leur manière les trous de mémoire de notre Histoire de France : Esclave et courtisane et Héritage perdu.
Les choix musicaux de Christian Lara
Vélo Lékol la
Expérience 7 Carmélina
Louis Amstrong The Good Book, Rock my soul

Podcast
En cours de lecture

Khosraw Mani

en_sol_majeur_20180930.mp3

en_sol_majeur_20180930.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Je sais la puissance de notre imaginaire. Par exemple, si je vous dis Afghanistan, vous pensez peut-être chars russes, guère civile, talibans, occupation américaine, Etat islamique, Kaboul en état d’alerte... Tout ça, ce sont les mots des médias. Mais dans la tête d’un écrivain afghan qui s’appelle Khosraw Mani, c’est différent. Sa prison à lui, ce n’est pas le pays, mais la page blanche. Son obsession : jouer les funambules sur une corde qui flatte le flou, entre fiction et réalité (voir ses six romans en persan au compteur). Et du coup, ce ne sera pas facile pour moi d’échanger avec Khosraw Mani, qui n’a pas pris son passeport pour vivre dans le réel. Mais moi qui ai fouillé un peu dans ses papiers, je peux vous dire qu’il est diplômé en droit et en sciences politiques, qu’il a travaillé pour Radio Free Europe, été membre du cercle des écrivains et qu’en 2012, menacé par les talibans, il s’est réfugié en France. La langue est-elle un refuge pour lui qui publie Une petite vie aux Editions Intervalles ?
Les choix musicaux de Khosraw Mani
Ahmad Zahir Baz Amadi Ay Jani Man Jana Fedaye Jani
Elvis Presley Heartbreak Hotel
Verdi Macbeth ou Ella Fitzgerald It's Only a Paper Moon

Podcast
En cours de lecture

Soko Phay

en_sol_majeur_20180929.mp3

en_sol_majeur_20180929.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Notre invitée En Sol Majeur s’appelle Soko Phay... Six ans : elle n’a que six ans lorsque le 17 avril 1975 les Khmers rouges entrent dans Phnom-Penh pour diffuser jusqu’en 79 la philosophie totalitaire du Kampuchéa démocratique. Soko Phay et sa famille arrivent à fuir ce Cambodge devenu un gigantesque camp de concentration. Alors que les génocidaires n’aiment pas laisser de traces, surtout pas d’image, il est intéressant de voir que cette histoire de génocide cambodgien est devenu matière à penser pour celle qui s’avance désormais dans le monde en tant qu’historienne et théoricienne de l’art. Quelle image le génocide cambodgien a laissé dans le miroir et la mémoire du peuple khmer et quelle est la spécificité du génocide cambodgien par rapport au génocide arménien, à la Shoah ou au génocide Rwandais ? Ce sont quelques unes des questions qui parcourent ce livre collectif Cambodge, le génocide effacé qu’elle co-dirige avec Pierre Bayard.
Les choix musicaux de Soko Phay
Kong Nay Khmeng chamnoan doeum khmeng ay leuv
Samuel Kamanzi Rafiki
Spectacle Bangsokol, berceuse Mon chéri, mon enfant ou Jonas Kaufmann, Mein lieber Schwan, Lohengrin, de Wagner

Podcast
En cours de lecture

Nancy Huston

en_sol_majeur_20180923.mp3

en_sol_majeur_20180923.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Des yeux verts, une peau blanche et un épiderme toujours à l’épreuve de l’Humain. Bonjour Nancy Huston... Notre invitée En Sol Majeur est née très loin de Paris, où ça exactement ? Je dirais dans le corset du protestantisme au Canada. C’est peut-être pour ça qu’elle est très attachée au Mouvement : le mouvement du piano, le mouvement des femmes et de l’écriture, le mouvement de l’eau. Et depuis plus de 30 ans cela produit un fleuve de mots, de pensées, de récits autobiographiques détournés, d’essais, de théâtre... Essentiellement en français. Pourtant cette Canadienne anglophone de naissance ne perd pas le nord impossible identitairement, sa spécialité étant de fouiller dans les tiroirs intérieurs de l’âme et dans cette notion du bien et du mal qui nous phagocyte l’esprit depuis quelques cantiques. Ou quelques sourates. Mais qu’y a-t-il de mal à être une Bad girl ? (titre de l’un de ses romans) Et quels liens peut-il y avoir entre le terrifiant Kampuchéa démocratique de Pol Pot au Cambodge et notre romancière blanche et bobo ? Je la cite dans Lèvres de Pierre (Actes Sud), son tout nouveau roman et la citerai encore et encore...
Les choix musicaux de Nancy Huston
Andreas Scholl I'm A Poor Wayfaring Stranger
Nina Simone Mississippi Goddamn ou Artie Kaplan Bensonhurst Blues

Podcast
En cours de lecture

Sharif Andoura

en_sol_majeur_20180922.mp3

en_sol_majeur_20180922.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Une tête d’écossais, un prénom arabe et peut-être un accent belge. Je vous
présente Sharif Andoura, comédien et acteur de sa propre vie. Comme nous tous, vous me direz !? Mmm pas sûr. Né d’une mère belge et d’un père syrien au pays des frites, en voilà un qui ne pouvait devenir que le Omar Sharif Andoura de la famille. Tout en aimant Rimbaud, Nietzsche, Molière mais aussi Farid El Attache, Mahmoud Darwich et Oum Kalsoum, il se balade autant sur les écrans que sur les plateaux de théâtre. Alors qu’il tourne et joue avec les plus grands (Stephane Braunschweig, Anne Fontaine) et qu’il est actuellement en tournée avec Je suis un pays de Vincent Macaigne il passe nous voir En Sol Majeur avec ce regard occidental intimement tourné vers son Orient.
→ Une interview vidéo de Sharif Andoura au sujet de son spectacle Al Atlal / les ruines
Les choix musicaux de Sharif Andoura
Arno Comme à Ostende
Oum Kalsoum Al Atlal
U2 Miss Sarajevo

Podcast
En cours de lecture

Daniel Kamwa

en_sol_majeur_20180916.mp3

en_sol_majeur_20180916.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Je ne sais pas vous, mais moi je me fais un cinéma en ce moment... Je me retrouve avec plein de bobines de films sur la table d’En Sol Majeur, toutes signées d’un certain Daniel Kamwa. Un nom qui claque au Cameroun : car lorsqu’à Yaoundé on prononce ce nom, Daniel Kamwa, les cinéphiles se souviennent de Boubou cravate, Pousse-pousse, Notre fille ou Le Cercle des pouvoirs. Et les cinéphiles d’hier feraient bien de transmettre aux cinéphiles de demain. Je dis ça parce que notre invité En Sol Majeur, comédien, réalisateur, scénariste passé par l’école des Blancs est l’un des pionniers du cinéma de fiction au Cameroun avec au compteur de ses 40 ans de carrière, 11 courts et 4 longs-métrages. Aujourd'hui encore, il a un pied à Paname et un mocassin à Yaoundé et il œuvre toujours pour ce 7ème art qui raconte les bobos et les beautés de l’Afrique : au menu Mâh Saah-Sah tourné en langue bamoun et Turbulences film d’animation sur un dictateur africain avec qui toute ressemblance serait fortuite... Ah bon, vraiment ?
Les choix musicaux de Daniel Kamwa :
→ Harry Nilsson et Everybody’s talkin’ at me
→ Le Boléro de Ravel (du film Les Uns et les Autres de Claude Lelouch)

Podcast
En cours de lecture

Taysir Batniji

en_sol_majeur_20180915.mp3

en_sol_majeur_20180915.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Voilà quelqu’un qui a l’œil. L’œil de celui qui a vu, vécu et perdu une terre. De
celui qui a peut-être aussi entendu siffler des roquettes et qui est devenu un genre de sniper. Un peintre, artiste-plasticien très contemporain. Très Palestinien en même temps, mais qu’est-ce que ça veut dire être artiste palestinien ? En Sol Majeur est heureux de recevoir dans sa chambre noire Taysir Batniji, 52 ans, né à Gaza, qui expose dans le monde entier (de Paris à Jérusalem) et qui est de toutes les Biennales (de La Havane à Venise en passant par Alexandrie). Et ce monsieur discrètement amoureux de l’Art revient d’une résidence aux Etats-Unis où il honorait une commande photographique franco-américaine, à la rencontre de ses cousins d’Amérique.
Les choix musicaux de Taysir Batniji :
→ Kamilya Jubran & Werner Hasler Al Shaatte Al Akhar
→ Dhafer Youssef Soupir Eternel
→ Antony and The Johnsons

Podcast
En cours de lecture

Anna-Alix Koffi

en_sol_majeur_20180909.mp3

en_sol_majeur_20180909.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Elle a de la personnalité, c’est même une grande gueule complètement branchée
sur le bon goût. Et quand elle aime, elle ne compte pas: ni ses heures, ni ses agios sur son compte en banque. Je vous présente une frimousse de pépette, Anna-Alix Koffi, franco-ivoirienne tombée dans le chaudron de l’Art contemporain africain... presque par hasard. D’abord fondatrice de Off the wall (une revue consacrée à la photographie), la voilà qui chevauche à la tête de la meilleure revue d’art contemporain africain en France. Son nom Something We Africans got. Avec un slogan à la clé que vous êtes priés de faire passer: cette revue c’est l’Afrique par ceux qui savent pour ceux qui ne savent pas. Autrement dit, cette frimousse de pépette a le bon petit projet de coloniser là où la représentation africaine n’existe pas...
Les choix musicaux d'Anna-Alix Koffi
Michaël Jackson - OFF the wall
Ernesto Djedje - Ziboté
Alpha Blondy - Brigadier Sabari ou Tchaikovsky - Concert pour piano #1 / Rubinstein orchestré par Karajan
 

Podcast
En cours de lecture

Logan de Carvalho

en_sol_majeur_20180908.mp3

en_sol_majeur_20180908.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Une caravane vient de se garer devant le studio d’En Sol Majeur. Mais c’est une caravane virtuelle, j’dirais même que c’est une moitié de caravane pour une moitié de voyageur. Je ne pensais pas rencontrer Logan De Carvalho un jour, il n' y avait d’ailleurs aucune raison que l'on se croise. Lui né sur la route des gens du voyage, lui gitan et qui un beau jour théâtral décide de quitter le terrain vague avec deux ou trois points d’interrogation identitaire. Est-il possible d’être moitié gitan, moitié comédien? Moitié voyageur, moitié français? Moitié pauvre, moitié intermittent du spectacle? Des questions qui traversent sa nouvelle vie d’acteur et d’auteur, puisqu’il publie c/o Payot Ma soeur est une gitane, un récit cash auquel les gadjés comme vous et moi n’allons pas tout comprendre... mais Logan De Carvalho va se faire un plaisir de jouer les interprètes.
 
Les choix musicaux de Logan de Carvalho
Manolo - Entre deux étangs
Dalida - Gigi Lamoroso
Booba - Pitbull ou Renaud - La pêche à la ligne

Podcast
En cours de lecture

Gérard Essomba

en_sol_majeur_20180902.mp3

en_sol_majeur_20180902.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Le ton est donné dans ce Yaoundé du mois de mai, fleuri, pluvieux et terriblement
camerounais. Un mois de mai qui accueillait En Sol Majeur, dans le cadre du SYLIA, le Salon International du Livre de Yaoundé. Après avoir fureté un week-end dans la bibliothèque de deux auteurs (Kangni Alem et Janis Otsiemi), on s’est laissé aller à la moiteur d’un dernier entretien un peu improvisé sur une terrasse familiale, et qu’on vous offre aujourd'hui pour cette rentrée. Entretien avec le grand-père du très populaire Vogada, quartier situé dans les environs de Yaoundé. Mais, c’est moins le grand-père qui m’intéresse que Gérard Essomba lui-même, homme de théâtre devenu une figure mythique du cinéma camerounais et hexagonal, incontournable dans les années 70/80 et qui a tout joué : autant les p’tits truands que les grands héros (de Malcolm X à Toussaint Louverture). Mais aujourd’hui, rentré au pays, son témoignage pose la vraie question du statut des artistes en Afrique, et plus spécifiquement des artistes qui ont fait carrière, c’est-à-dire vieillissants. Sont-ils des totems ? Des objets muséifiés ? Des passeurs ? Le ton est donné lorsqu’au téléphone avant la rencontre, Gérard me dit : «La plupart des artistes au Cameroun sont 'comme des zombies au bord de la tombe'».
→ Une vidéo hommage à Gérard Essomba ici.
Les choix musicaux de Gérard Essomba
Doris Day Sleepy lagon
Francis Bebey Idiba
Matt Monro Stranger in paradise
 

Podcast
En cours de lecture

Habib Dechraoui

en_sol_majeur_20180901.mp3

en_sol_majeur_20180901.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Si je vous dis Arabesques, vous pensez à quoi ? Non, c’est pas une série télé. C’est vrai que ça pourrait être une pièce de Debussy ou une position de danse classique, mais non. Par contre, vous brûlez s’il vous vient en tête l’ornement d’une architecture marocaine. Bienvenue En Sol Majeur dans les grandes oreilles du Festival Arabesques qui met à l’honneur les arts du monde arabe, une belle tchoutchouka culturelle qui aura lieu, du 12 au 23 septembre 2018, dans le sud de la France à Montpellier, avec un drapé de grands noms à l’affiche : Souad Massi, Trio Joubran, Marcel Khalife et j’en passe... le fondateur de ce festival, amoureux de la culture arabe s’appelle Habib Dechraoui, il est là, le grain de beauté souriant, plein d’émotions, car j’ai cru comprendre qu’il éprouvait (pour ce monde arabe) autant de colères que de passions...
Les choix musicaux d'Habib Dechraoui
James Brown People Get up and Drive your funky soul
Henri Salvador J’ai tant rêvé

Podcast
En cours de lecture

Hovnatan Avedikian

en_sol_majeur_20180831.mp3

en_sol_majeur_20180831.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Qu'est-ce qu'il peut y avoir dans un mètre cube d'artiste qui s'appelle Hovnatan Avedikian ? De la terre, de l'odyssée, mais aussi du Tex Avery, des tablées arméniennes et du théâtre viscéral. Bref, l'artiste a du corps. Acteur révélé par Irina Brook, il sculpte sa langue et sa peau au contact de Roger Planchon et Roland Dubillard. Mais, c'est en metteur en scène qu'il exulte et rassemble ce qu'il y a de fragmenté en lui. En Sol Majeur n'oublie pas ce détail de l'Histoire : Hovnatan Avedikian, Arménien de mémoire, est l'enfant d'un peuple dispersé qui a précisément son mot à dire et sur le théâtre et sur le monde. À voir en Avignon, cet été, 2 pièces extrêmes mises en scène par notre invité : Esperanza, d'Aziz Chouaki et Baie des anges, de Serge Valetti.
(Rediffusion du 17 juin 2017).

Les choix musicaux d'Hovnatan Avedikian
A Tribe Called Quest Electric Relaxation
Miles Davis Teo